Mobilité

mobilité
Violet

note n°22 : Développer les tiers lieux

Les tiers lieux sont des espaces aux multiples fonctions : ils offrent la possibilité de travailler, entreprendre, apprendre, se cultiver, créer ...etc. Pour le Grand Reims, cette note cible 2 enjeux : le soutien aux entrepreneurs et la réduction des distances domicile-travail. Les résultats montrent que les tiers lieux peuvent répondre aux besoins des entreprises. Par exemple, une mutualisation des fonctions support (ressources humaines ; système d'informations) pourrait augmenter leur productivité, en milieu rural comme urbain.

note n°21 : Créer des liaisons avec les territoires voisins

Six grands territoires sont à moins de 2 heures d'Ardenne Métropole ou du Grand Reims, regroupant près de 10 millions d'habitants. Ces pôles urbains voisins sont connectés au Grand Reims par des liaisons rapides : autoroutes et TGV. En revanche, Ardenne Métropole est connectée à ses voisins belges et luxembourgeois par des liaisons hétérogènes, tandis que des axes rapides la relient au Grand Reims.

Diminuer les coûts de déplacements

Les dépenses d'aménagement liées aux déplacements sont très largement supportées par la collectivité, qu’il s’agisse de l’offre en transport en commun, du stationnement, ou de l’entretien des voiries. L’objectif de ces aménagements est de faciliter les trajets quotidiens des usagers. Cependant, cet objectif ne peut être atteint que si les particuliers sont capables d'en supporter les coûts.

Mesurer l’accessibilité d’un territoire

Dans le cadre de sa démarche permanente d’innovation et d’expérimentation technique, l’AUDRR s’est penchée sur les possibilités de mesure d’accessibilité des territoires. Cet outil fait désormais partie de la panoplie technique permettant d'appréhender les préoccupations des partenaires de l'AUDRR sur des problématiques de déserts médicaux, d'enclavement des territoires, d'accessibilité à un équipement, de recherche de centralités...
 

Mots clés liés à la publication : mobilité, itinéraire, accessibilité 

Modes de vie et Mobilités : Déplacements des CSP

En s'appuyant sur le territoire du Grand Reims, l'analyse montre que les choix de vie des actifs diffèrent en fonction des catégories socio-professionnelles, notamment en ce qui concerne l'éloignement entre les lieux de résidences et d'emplois. Ainsi, les trajets domicile-travail de proximité sont davantage le fait des ouvriers et des employés : leurs déplacements ont plus souvent lieu au sein de leur pôle de résidence. Au contraire, les déplacements des professions intermédiaires sont polarisés vers le coeur urbain, tout secteur confondu.

Mobilités et numériques – une analyse innovante des mobilités

Objet :

Les 2 Agences d’Urbanisme de Châlons-en-Champagne et Reims ont souhaité, au printemps 2015, s’associer à l’entreprise Orange afin d’explorer un nouvel outil de connaissance des mobilités : les données de déplacements recueillies grâce à la téléphonie mobile. 
Ce partenariat se fonde sur un constat simple : le territoire vécu dépasse les cadres administratifs usuels, pour constituer un territoire plus large appelé Bassin de Vie. 

Observatoire des mobilités n°1

L’habitant est à la source des politiques d’aménagement du territoire ; il définit l’espace par la manière dont il l’occupe, dont il le parcourt ; il s’approprie donc son environnement par ses usages et ses modes de vie. La mobilité traduit l’appropriation de l’espace. Les déplacements effectués sont une mesure possible de l’attractivité d’un territoire. C’est par le confort, la rapidité et la qualité de ces déplacements que l’on peut appréhender la performance de l’aménagement du territoire.

Stat’Info n°4 – Les mobilités du G10

Le G10 est un espace de coopération métropolitain dont les frontières ont été naturellement définies par les usages de ceux qui y vivent. Il est aussi un corps perméable, traversé, choisi, quitté, réinvesti par des habitants qui vont et viennent, déménagent, emménagent, travaillent, se forment. Tel qu’il est présenté ici, l’examen des déplacements de population qui ont le G10 pour origine ou pour destination nous renseigne sur l’orientation et la densité des flux, l’attractivité du territoire, les espaces de redéploiement, la réciprocité des échanges.